Tout ce qu'il faut savoir sur les métaux précieux

Les bijoux précieux sont fabriqués à partir de divers matériaux, les plus importants étant les métaux précieux. Un métal précieux est un métal qui, même à de très hautes températures, ne se lie pas à l'oxygène, ce qui signifie qu'il ne s'oxyde pas, ne rouille pas et ne se ternit pas. Ces caractéristiques sont propres, par exemple, à l'or, au platine et à l'argent, mais également aux dérivés du platine, moins représentés en bijouterie, comme le rhodium et le palladium.

L'or

L'or est le métal précieux le plus malléable. Il peut être réduit à une feuille d'une épaisseur de 0,0001 mm et l'on peut étirer un gramme d'or fin jusqu'à ce qu'il forme un fil d'une longueur de 2 km ! Cette extrême malléabilité fait de l'or un matériau trop souple pour être travaillé à l'état pur.  C'est la raison pour laquelle on crée un alliage, c'est à dire un mélange avec des métaux plus durs, avant de pouvoir l'utiliser. Le poinçon visible sur un bijou permet de savoir quelle proportion d'or il contient (toujours par 1000 unités). Les alliages généralement utilisés pour la fabrication des bijoux sont les suivants : 750/000, 585/000 et 333/000. 585/000 signifie, par exemple, que l'or est composé de 585 unités d'or fin pour 415 unités de métal d'alliage, comme l'argent ou le laiton.

L'argent

Tout comme l'or, l'argent est également un matériau très souple et étirable. Il doit également subir un alliage avant de pouvoir être travaillé (le plus souvent avec du cuivre). Les alliages de l'argent sont les suivants : 800/000, 835/000, 925/000 (l'argent sterling, comme la monnaie anglaise). L'argent fin est tellement souple qu'on peut le graver au couteau. Parmi tous les métaux précieux, l'argent est le plus conducteur d'électricité et de chaleur. Il a également des propriétés antibactériennes. C'est pourquoi on l'utilise souvent pour la fabrication des couverts. Durant la première guerre mondiale, certains soldats rapportèrent qu'ils parvenaient à rendre l'eau potable grâce à des pièces de monnaie en argent. L'argent se ternit car il réagit au soufre contenu dans l'air. Grâce à des chiffons spécialement conçus pour l'argent, il est possible de faire disparaître cet aspect noirâtre. De plus, les couverts sont souvent présentés dans un coffret tapissé d'un tissu spécial qui empêche les couverts en argent de se ternir lorsque le coffret est fermé.

Le platine

Le platine est le métal le plus lourd, le plus rare, le plus pur et le plus dur. Pourtant, ses qualités sont longtemps restées méconnues. Le point de fusion incroyablement élevé du platine (1773 degrés Celsius) n'est maîtrisé par les bijoutiers que depuis moins de 200 ans. Le platine se démarque surtout par son exceptionnelle résistance. Grâce à sa grande densité et à sa solidité, il ne se raye pratiquement pas, tout en étant très étirable : avec 1 gramme de platine, l'on peut former un fil de 2000 m de long ! Le platine conduit très peu la chaleur, c'est la raison pour laquelle il ne se déforme pas, même lors de grandes variations de températures. Les bijoux en platine, par exemple, peuvent se porter dans un sauna sans qu'ils ne chauffent. Le platine résiste aux produits chimiques et même les solutions et acides agressifs ne peuvent pas altérer le métal. Une exception : l'eau régale à partir de 70°C. Le platine n'est travaillé en bijouterie que dans sa forme la plus pure (PT 950). Un alliage de platine ne nécessite pas plus de 5% de métal d'alliage (en général du cuivre et surtout pour les alliances, du cobalt mais aussi du palladium). Sa pureté fait du platine un métal exceptionnellement bien toléré par la peau. Il n'y a aucun risque d'allergie. Sa grande résistance en fait le métal idéal pour le sertissage des pierres précieuses (les griffes des bagues ne se relâchent pas). La brillance mate du platine permet également de mettre en valeur toute la brillance des pierres précieuses.